Vous êtes ici : Accueil > Tony

Tony

Pour commencer, l’Impro, c’est quoi pour toi ?
L’impro, pour moi c’est clairement un art théâtrale de haute voltige ! J’ai beau voir des tas de spectacles et en jouer, je m’émerveille toujours devant la folle imagination et la répartie que certains jouteurs ont ! Partir de rien et construire sous nos yeux une histoire, en la saupoudrant de bonne vannes, c’est extra !

Ton meilleur souvenir d’impro sur scène ?
Dernièrement, un catch impro au Luxembourg où j’ai pris mon pied méchamment ! (j’en ai d’ailleurs eu une entorse...) J’étais Durum Boy. Rien que pour ça, le spectacle ne pouvait pas être mauvais.

Et en tant que spectateur ?
Le premier spectacle que j’ai vu, je ne savais pas encore ce qu’était réellement l’impro et j’ai rigolé tout le long, d’ailleurs après je suis allé aux urgences me raccrocher la mâchoire (pour info c’était la FIGHT, notamment avec une impro d’Abel qui avait comme thème la culture des bananes vertes en Afrique du Sud, je pense que je m’en souviendrai toute ma vie)

La catégorie que tu adores ?
"On la refait" ou "Dégressive"

Si tu devais définir ton style de jeu en quelques mots, ça serait ?
Totalement débile. J’aime faire des personnages cons et que les histoires prennent des dimensions improbables.

À la manière de ?
un soap opéra

Ton personnage fétiche ?
Un beuillot ou un mec avec un accent. Parce que je ne tiens pas les accents.

On sort un peu de l’impro et on parle de toi, tu fais quoi dans la vie ?
Je suis testeur de lampes dans une boucherie

Des hobbies, des passions, des trucs que tu aimes faire, toucher ou lécher ?
Le cinéma, la musique, les filles nues qui dansent sur du Francis Cabrel, les kinder bueno et mes partenaires d’impro qui sont des chics types

Un personnage historique. Bam !
Cette question ne sert à rien mais je dirais Chaplin (ça doit être la moustache)